EXERCICES DE VISUALISATION

00d2000000969758.jpg

 

Assis, jambes croisées (ou allongées, mais croisées, ou sur une chaise)

adopter la position la plus confortable…….

On respire doucement, lentement par le nez…..

On se concentre sur notre respiration qui devient calme, douce, tranquille……

Notre respiration se ralentie d’elle-même……

Notre respiration est calme…..

Sentir ce sentiment de calme, de paix tranquille…… cette paix qui nous pénètre et envahie tout notre corps……

On visualise le corps physique, le corps astral, le corps mental alignés…..

Au-dessus votre âme qui les pénètre….. ( il faut sentir la vibration d’énergie de l’âme qui entre par le sommet du crâne et pénètre tous les corps……

On prononce doucement le OM , trois fois……..OM OM OM

On visualise le centre du coeur ( entre les omoplates,dans le dos).. une rose d’or est à l’intérieur…..

On prononce silencieusement le OM en voyant la rose s’ouvrir lentement….

On visualise à l’intérieur une lumière électrique bleue qui tourne dans cette lumière une forme blanche apparaît… c’est votre âme….

Ressentez tout l’amour de celle-ci…. qui part du coeur et envahit tout votre être….

Vous êtes en contact avec ce qu’il y a de meilleur en vous…… en contact avec votre maître intérieur……

Prononcez doucement le OM ……OM ….OM …OM …OM …OM …OM… OM .

Elevez votre conscience à l’intérieur de la tête, entre les deux yeux…. méditez sur : « que les actes de ma vie quotidienne soient ceux de mon âme »…. je suis cette âme….. ( ressentez le contact et essayez de percevoir une lumière bleue, ou blanche……

On prononce doucement le OM ,en voyant une énergie de couleur or radier autour de nous et se répandre en pulsations, en rayons sur notre entourage et sur le monde.

On ouvre lentement les yeux, on tourne la tête de gauche à droite, on s’étire.

 

CONCENTRATION – MEDITATION

 

L’exercice de concentration :

La fixation du mental sur un objet , un sujet, en créant une forme pensée, est la concentration.

L’homme peut créer mentalement des images par la pensée; en pratiquant la fixation du mental sur un point, la conscience se maintient lors de ce passage à travers les éléments et réapparaît aux confins de l’évanouissement, transfigurée en un état de lucidité supranaturel.

A ce moment là venues des profondeurs, font irruption des apparitions, des visions.

Si vous visualisez l’image de Bouddha ou du Christ dans votre coeur, vous finirez par devenir Bouddha; en s’identifiant avec certaines images par le pouvoir de la visualisation, vous pouvez atteindre les plus hauts degrés de la contemplation.

Avant chaque exercice :

prendre conscience de la respiration sans l’influencer; l’exercice se pratique soit en position classique de yoga, assis le dos droit, soit en position allongée; le but étant d’oublier le corps physique.

S’entourer d’une aura protectrice pour nous protéger de toutes pensées contraires et négatives.

L’exercice :

la concentration doit s’effectuer le matin, dès le réveil, avant que les soucis et les tracas de la vie quotidienne ne soient présentés à l’esprit; ne prenez pas le temps de vous habiller ou de vous asseoir dans votre lit, mais que votre corps reste dans un état complet de détente et dès que sitôt éveillé, votre première pensée soit pour les exercices.

Formez une image mentale et maintenez là devant notre écran mental; vous devez vous exercer sans interruption, jour après jour à entraîner notre volonté à fixer notre pensée sur un sujet, sur une image à l’exclusion de tout autre chose.

L’objet importe peu, mais quelqu’il soit, nous devons l’imaginer conforme à la réalité dans tous ses détails; exemple : si vous visualisez une bougie, il faut voir la couleur de la flamme, bleue à la mèche, jaune orange et la voir bouger comme sous l’effet d’une légère brise.

Visualiser, c’est voir en pensée, mais à l’image s’ajoute des éléments basés sur des perceptions sensorielles, dues à l’odorat, l’ouïe, le goût, et le toucher.

Nous ajoutons des sons, des couleurs, des mouvements et des émotions jusqu’à ce que soudain l’image devienne totalement vivante.

Lorsque vous aurez pu créer une image mentale, vous pourrez créer un tableau avec tous les détails se rapportant à lui; développez le avec le plus d’exactitude, puis arrêtez vous, ne pensez plus à rien ; la visualisation est le moyen d’atteindre un état déterminé; cet état atteint, le moyen doit être oublié.

Quand l’étudiant sera capable de se représenter de telles images et qu’il aura réussi à concentrer sa pensée sur l’image créée, il pourra essayer de l’abandonner soudain en veillant à ce que son esprit soit totalement dégagé de toute pensée et il attendra la venue de ce qui paraîtra dans cet espace intérieure.

Il arrivera un moment où dans cet espace vide apparaîtront les visions et les scènes du monde spirituel, il pourra demander que telle ou telle image se présente devant lui; il pourra étudier à sa guise ce qu’il aura demandé à voir.

LA MEDITATION

C’est être totalement tranquille, détendu, ne plus être attentif aux choses et aux gens autour de nous; que l’esprit puisse être libéré et s’envoler comme un oiseau; alors on voit ses propres pensées comme on peut voir passer les nuages.

Méditer, c’est un état libre de tout souci, préoccupation, compétition, désir de possession, libre de lutte et de soif de réussite.

La fixation du mental sur un point était la concentration; la fixation sur l’image créée en continu est la méditation; Lorsque celle-ci est vide de forme ne possédant que sa propre finalité, il y a réalisation.

Quand l’étudiant sera capable de se représenter de telles images et qu’il aura réussi à concentrer sa pensée sur l’image créée, il pourra essayer de l’abandonner soudain en veillant à ce que son esprit soit totalement dégagé de toute pensée et il attendra la venue de ce qui paraîtra dans cet espace intérieure. Il arrivera un moment où dans cet espace vide apparaîtront les visions et les scènes du monde spirituel, il pourra demander que telle ou telle image se présente devant lui; il pourra étudier à sa guise ce qu’il aura demandé à voir. C’est la méditation.

L’idéal choisi peut être abstrait comme une vertu; il peut être la Divinité dans l’homme, mais dans tous les cas, il est essentiellement une élévation de l’âme vers sa source divine, le désir du soi individuel de s’unir au Soi Universel. C’est bien en communiant de tout son être que l’on sent la divine vibration de l’Amour Christique; il faut que la respiration soit calme et que le mental soit en paix; on se concentre sur l’Amour et on se laisse envahir; l’Esprit fera tout le travail nécessaire; on ressent alors un frisson intérieur comme une perception d’une chaleur dans les mains et dans le corps; les larmes coulent de joie.

Sur le sentier de probation :

L’aspirant recherchera toujours le même emplacement car il construira autour une coquille qui constituera une protection et rendra les contacts supérieurs désirés plus faciles; ceci pour la méditation;

La base de tout développement occulte est la méditation; c’est pourquoi il y aura trois périodes de méditation pour l’étudiant chaque jour, une au lever du soleil, à midi et au coucher du soleil; durant la première partie de l’ascèse de l’élève, ces périodes seront de trente minutes chacune; plus tard, il consacrera une heure de pratique à la méditation, et pendant la dernière année, il lui faudra réserver cinq heures par jour à la méditation.

La position :

Pour la majorité des Occidentaux, la position la plus confortable est la position assise dans un fauteuil; les mains peuvent reposer sur les bras du fauteuil ou bien reposer sur les genoux; les pieds peuvent être rassemblés ou croisés l’un sur l’autre; les mains peuvent être unies; la tête droite et non pas tombant sur la poitrine, les yeux et la bouche fermée, la colonne vertébrale droite.

CORENTIN RETTENBACH |
The Simple Life |
CFTC Arvin Meritor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tout sur tout
| ecotrio
| Taoundart Net